Activités

Logo de l'association.


ACTIVITÉS

Retour au Sommaire



Nous organisons 2 à 3 sorties annuelles.

Une marche est effectuée tous les premiers mardi après-midi de chaque mois, sauf vacances scolaires.

Au-delà de ces activités, notre action apporte à chaque aveugle une présence et un soutien moral, très souvent source d’estime réciproque.




COMPTE -RENDU DE NOS SORTIES


Vous pourrez retrouver les sorties de plus d'un an en page Archives.




SORTIE D’ÉTÉ DES AUXILIAIRES DE LYON LE 23 JUIN 2018



Il y avait beaucoup d’amateurs pour cette sortie dont l’intitulé était : DÉJEUNER-CROISIÈRE SUR LA SAÔNE. …. Programme alléchant surtout avec le beau temps annoncé !
Nous voilà donc partis à 8h du matin en direction de Chalons sur Saône où nous faisons notre première étape. Pour la visite du Musée de la ville, celui de la photographie en l’honneur de son inventeur et enfant du pays : NICEPHORE NIEPCE qui réalisa la première photo connue en 1827.



photo

statue de Nicephore NIEPCE sur la place du musée


photo

On voit le premier appareil photographique


Nous avons pu y découvrir le premier appareil photo, énorme boite avec un gros objectif d’un côté et une grande plaque de verre dépoli de l’autre sur laquelle se déposait l’image du sujet à travers l’objectif. Si cette image n’était pas nette, un soufflet permettait de modifier la distance de la plaque par rapport à l’objectif jusqu'à obtention de la netteté parfaite. L’opérateur procédait à cette mise au point dissimulé sous un rideau noir placé au bout de la boite côté plaque.

On y voit aussi les premiers systèmes de flash, d’agrandissement des vues, et de nombreux appareils pour les particuliers que les plus âgés d’entre nous ont connus.
Ce musée fait aussi des expositions temporaires d’œuvres réalisées par des photographes célèbres anciens et modernes.


Après cette visite très intéressante, notre car nous conduit un peu plus loin en bord de Saône où nous découvrons le bateau sur lequel nous devons déjeuner. Il s’agit d’une ancienne péniche aménagée pour de courtes croisières- déjeuner.



photo

On voit une partie du groupe sur le quai de Saône à Chalons


photo

Le bateau restaurant, ancienne péniche



Nous nous installons aux tables disposées près des fenêtres de part et d’autre d’une allée centrale. Un apéritif nous est aussitôt servi pendant que le bateau appareille et se met à remonter le fleuve.
Pendant le déjeuner, défilent sous nos yeux les rives boisées bordées de nénuphars où quelques hérons ont pris place attendant le petit poisson imprudent qui leur servira de repas. Quantité de cygnes agrémentent ces paysages calmes et reposants. Puis voici qu’apparaissent de jolies villas qui font l’admiration de tous.




photo

Les convives à table


photo

vue d'un troupeau de vaches charolaises depuis la péniche


Et maintenant, voici un beau troupeau de vaches blanches de race charollaise. Quelle belle promenade ! Nous avons ainsi remonté le cours de la Saône sur 37 km jusqu’ au village de Verjux dont nous avons appris qu’il a vu naître une demoiselle qui deviendra l’épouse de Monsieur Boucicaut, le créateur du grand magasin parisien, Le Bon Marché.
A cet endroit le bateau a fait demi-tour et nous a ramenés au point de départ après nous avoir fait naviguer dans la Ville de Chalons où nous avons pu admirer de beaux bateaux de croisières fluviales en escale.



photo

vue du pont suspendu à Chalons


Nous avons donc dû débarquer et reprendre le car pour une dégustation chez un viticulteur avant le retour à Lyon.
Encore une magnifique journée passée avec nos amies les Auxiliaires.



(article rédigé par Ghislaine Clavel, Auxiliaire)



====================================

JOURNÉE GOURMANDE DANS LA DROME le 24 Mars 2018



Nous sommes partis de Lyon, sous un ciel gris, brumeux et frais, vers 8H30. Le car était complet, 48 adhérents, non-voyants et bénévoles, 3 personnes ont malheureusement été empêchées de nous rejoindre ce matin-là.

Au fur et à mesure de notre avancée vers la Drôme, le ciel s'est éclairci et nous avons pu admirer et décrire les premiers arbres en fleurs le long de la route. Le chauffeur Olivier nous commentait agréablement tous les sites proches de notre voyage. Sur la droite, nous avons vu notamment le mont Pilat encore enneigé (1170 m) dans le massif du Pilat qui domine au Crêt de la Perdrix à 1432 m.


Nous sommes arrivés à Mours-St-Eusèbe dans la Drôme, pour la visite de la fabrique de ravioles de la Mère Maury, maison fondée en 1885. Il S'agit d'une entreprise artisanale qui emploie 19 salariés et fabrique 3 tonnes de ravioles par jour!



photo

On voit le logo de la fabrique de ravioles



Notre groupe s'est scindé en deux, l'un pour les explications détaillées, l'autre pour la dégustation de ravioles fraîches et vice versa. Les ravioles nous viennent des italiens, venus travailler comme bûcherons dans la région. La farce est réalisée avec du comté, du fromage blanc et du persil. Cette entreprise se définit comme la "rolls" des ravioles. Elle travaille essentiellement pour la restauration et l'exportation. Nous nous sommes régalés et chacun a pu faire des achats pour réaliser chez soi un excellent plat de ravioles.



photo

Démonstration de cuisson des ravioles



Après un petit trajet en car, nous sommes allés à la Ferme des Payres à Marches dans un cadre majestueux, au pied des premières falaises du Vercors. L'agriculteur nous a expliqué son métier, spécialisé dans l'élevage des oies, la production du foie gras et de tous les produits dérivés (rillettes, confits, gésiers, graisse d'oie, rôtie d'oie...).



photo

Explication sur l'élevage des oies par le propriétaire de la ferme


photo

Vue des rayons du magasin de la ferme


L'élevage des oies est délicat, ces animaux n'étant pas passifs comme les canards. Les oies ne pondent que 10 à 12 œufs maximum par an, au printemps. Chacun a eu la chance de prendre dans sa main un œuf d'oie, gros comme 2 œufs de poule. L'agriculteur nous a mis l'eau à la bouche en nous disant que l'œuf à la coque notamment est très goûteux.

Sous un petit soleil, nous avons pris l'apéritif accompagné des dégustations dignes d'un repas de fêtes : toasts de rillettes d'oie, de rôtie d'oie et de foie gras. Chacun a aussi pu acheter quelques gourmandises pour les prochaines fêtes.


Le car nous a conduits ensuite dans un cadre grandiose, sur la place du village, la petite église se détachant sur les roches du Vercors, dans un ciel tout bleu. Nous sommes allés dans l'immense salle des fêtes pour le repas, le restaurant près de la Ferme n'étant pas assez grand. Là un groupe de 130 personnes venant d'Annecy était déjà attablé. De la musique avec une chanteuse et un accordéoniste nous ont mis dans une ambiance festive. Le repas nous a permis de nous régaler : kir, salade périgourdine (gésiers, rillette, rôtie et foie gras d'oie), magrets d'oie avec pomme de terre sarladaises rissolées dans la graisse d'oie, plateau de fromages, dessert (tarte aux pommes et glace), café, sans oublier vin rosé, vin rouge et, pour les plus connaisseurs, la liqueur de poire à 40°, servie par le chef !



photo

Vue des convives à table

Au cours du repas, la musique a pu entraîner les danseurs sur la piste. Chacun a pu s'en donner à cœur joie. D'autres participants chantaient à l'unisson les chansons anciennes, connaissant par cœur les paroles.
En fin d'après-midi, nous avons repris le car pour rejoindre Lyon, le cœur rempli de bonheur. A l'arrivée, les véhicules d'Optibus étaient au rendez-vous. Notre Président, François Yon a remercié les bénévoles au nom de toutes les personnes déficientes visuelles.

Tous les participants, non-voyants et auxiliaires, ont fait part de leur joie pour cette belle journée, en profitant certes des gourmandises ,mais aussi du bonheur de se retrouver dans l'amitié.



Monique FESSY




====================================


====================================

Contact


POUR TOUTES VOS DEMANDES, REMARQUES OU SUGGESTIONS, ENVOYEZ UN E-MAIL A :


auxiliaires.lyon@wanadoo.fr_


Renseignements complémentaires au : 04-78-52-89-38.


Retour au Sommaire